Religions & Histoire n° 51
Figurer le Christ

N° 51 - Juillet/Août 2013

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 € 4,50€

ISSN : 1772-7200

Jésus-Christ est partout dans l’art médiéval. Normal, pensera-t-on, puisque le christianisme infuse alors toutes les dimensions de la société. Pourtant, cette présence ne va pas de soi. L’époque tardo antique n’avait-elle pas d’ailleurs bien souvent préféré user de signes ou de symboles pour évoquer le Fils de Dieu? Grâce au dogme de l’Incarnation, les artisans et les artistes peuvent montrer Dieu puisqu’Il a lui-même accepté de se faire homme; mais d’emblée, les questions se multiplient, débattues par les théologiens, discutées lors des conciles et sources de recherches artistiques nombreuses: comment figurer les deux natures du Christ? Comment représenter dans la matière le divin? Comment aussi éviter le culte idolâtrique de ses images? C’est à la découverte de ces interrogations et des formes prises par la figuration du Christ de l’époque antique à l’aube de la Renaissance que convie ce nouveau dossier.

Dossier

Reportage

Les montagnes sacrées du Népal

Icare dans la mythologie grecque, les dieux himalayens résidant sur les plus hauts sommets du monde, Wakan Tanka ou le Grand Esprit se manifestant dans des collines d’Amérique du Nord, les divers types de constructions qui permettent à l’homme, mort ou vif, de se rapprocher de la voûte céleste en Europe, en Mongolie, en Amérique latine ou en Égypte… Autant d’exemples d’élévations, tant physiques que spirituelles, qui évoquent à la fois la cosmogonie et la notion d’axis mundi chère à Mircea Eliade.

Auteur : FRANÇOIS Damien

Magazine : Religions & Histoire n° 51 Page : 10-17

Focus

Long cours

Tribune libre