Religions & Histoire n° 46
Hérésies et Inquisition

N° 46 - Septembre/Octobre 2012

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

ISSN : 1772-7200

Lorsque l’on parle d’hérésie dans le monde chrétien, deux périodes sont plus particulièrement concernées: les premiers siècles du christianisme, qui virent diverses pensées théologiques dissidentes s’épanouir, et le Moyen Âge central et finissant, durant lequel flambèrent maints bûchers d’hérétiques. Si les hérésies des premiers siècles, souvent méconnues du grand public mais étudiées par les spécialistes, sont relativement bien définies autour de grandes figures et de lieux de diffusion, les mouvements chrétiens médiévaux qualifiés par l’Église romaine d’hérésies sont plus difficiles à cerner. L’historiographie a longtemps erré de lectures erronées en fantasmes inavoués, donnant de ces groupes une image fausse aujourd’hui largement répandue. Dans ce dossier, les historiens reviennent aux sources des hérésies médiévales en s’appuyant sur les documents textuels et iconographiques. Pour nous, ils débrouillent l’écheveau politique, culturel et théologique qui aboutit à l’invention de l’hérésie médiévale.

Actualités

Dossier

Fiches

Mélanges

La mort dans l'art (Moyen Âge - XVIIIe siècle)

La littérature médiévale a développé, depuis le XIIe siècle, deux attitudes opposées à l’égard de la mort. D’une part, l’acceptation sereine de cette issue ultime, d’autre part, la crainte, voire l’effroi face à elle. Ce dernier sentiment est surtout exprimé par les clercs qui cherchent à convertir les foules à la vie chrétienne. Dès le XIIIe siècle, alors que l’Église promeut la croyance en un Jugement collectif à la fin des temps, s’épanouit la figure du Cavalier de la mort qui, les yeux bandés, étripe au hasard ses victimes. Les grandes pestes qui éprouvent ensuite l’Europe, du XIVe au XVIIe siècle, réveillent la pensée de la mort et les peurs eschatologiques. Le macabre envahit de nouveau la littérature et les arts plastiques à travers différentes thématiques qui toutes manifestent l’émergence de la conscience d’un jugement individuel.

Auteur : BRAUN (S.)

Magazine : Religions & Histoire n° 46 Page : 58-67

Les derviches tourneurs : une tradition mystique

Cycle des Pères