Religions & Histoire n° 46
Hérésies et Inquisition

N° 46 - Septembre/Octobre 2012

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

ISSN : 1772-7200

Lorsque l’on parle d’hérésie dans le monde chrétien, deux périodes sont plus particulièrement concernées: les premiers siècles du christianisme, qui virent diverses pensées théologiques dissidentes s’épanouir, et le Moyen Âge central et finissant, durant lequel flambèrent maints bûchers d’hérétiques. Si les hérésies des premiers siècles, souvent méconnues du grand public mais étudiées par les spécialistes, sont relativement bien définies autour de grandes figures et de lieux de diffusion, les mouvements chrétiens médiévaux qualifiés par l’Église romaine d’hérésies sont plus difficiles à cerner. L’historiographie a longtemps erré de lectures erronées en fantasmes inavoués, donnant de ces groupes une image fausse aujourd’hui largement répandue. Dans ce dossier, les historiens reviennent aux sources des hérésies médiévales en s’appuyant sur les documents textuels et iconographiques. Pour nous, ils débrouillent l’écheveau politique, culturel et théologique qui aboutit à l’invention de l’hérésie médiévale.

Actualités

Dossier

L'hérésie en Occident (XIe-XIVe siècle)
Pour une histoire renouvelée de l'hérésie médiévale
Une résurgence de l'hérésie au XIe siècle?
Henri, schismatique et hérétique
L'invention des cathares

Le Midi hérétique : construction d'une image (vers 1140-1209)

La réforme ecclésiastique dite «grégorienne» qui a marqué le XIe siècle incarne le sacré dans des lieux, des objets et des images, et engendre un très net cléricalisme. Elle a suscité des dissidents qui opposent l’Évangile aux clercs et à l’Église, et refusent tout ancrage concret du spirituel dans la matérialité terrestre. Ce dernier caractère limite leur audience aux élites culturelles. Très minoritaires, des mouvements semblables mais sans liens organiques entre eux apparaissent au XIIe siècle en différents points de la chrétienté latine (Rhénanie, Lombardie et Occitanie). Pourtant, c’est seulement contre les dissidents du Midi toulousain, qu’on appelle les albigeois, qu’est lancée en 1209 la première croisade en terre chrétienne, la région étant considérée comme le foyer majeur de l’hérésie en Occident. Cette certitude repose sur une pluralité de facteurs et s’est construite en plusieurs étapes.

Auteur : BIGET (J.-L.)

Magazine : Religions & Histoire n° 46 Page : 40-45

Saint-Gilles-du-Gard : une façade antihérétique dans le Midi?
Hérésies et répression inquisitoriale en Occitanie (vers 1230 - vers 1330)

Fiches

Mélanges

Cycle des Pères