Religions & Histoire n° 33
Saint Augustin, l'évêque philosophe

N° 33 - Juillet/Août 2010

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 € 4,50€

ISSN : 1772-7200

Cet été, retrouvez l'évêque philosophe Saint Augustin. En 410, Rome tombe sous les coups d'Alaric. En 430, Hippone la Royale est assiégée par les Vandales. L'Empire romain vacille et bientôt sa partie occidentale va disparaître. Augustin assiste à ces événements alors qu'il est déjà âgé (il meurt le 28 août 430) et évêque. Auparavant, il a vécu plusieurs vies : jeune homme ambitieux aux études brillantes, professeur de rhétorique prestigieux, converti passionné, théologien aussi bien que philosophe (les deux étant inextricablement liés), pasteur attentif à son troupeau et surtout écrivain. Un écrivain inlassable qui mit sa plume au service du christianisme et de Dieu. Celui qui devint dès sa mort l'un des Pères de l'Église les plus lus et révérés incarne tout à la fois la figure du Romain érudit et celle du chrétien zélé. Revenons dans ces quelques pages sur la figure remarquable de saint Augustin, de l'Afrique à l'Italie, de Milan à Carthage. Revue - Histoire des religions.

Actualités

Dossier

Fiches

Mélanges

Les sept péchés capitaux

La formule « les sept péchés capitaux » ne laisse personne indifférent. Si l'ordre et le sens des péchés échappent à la connaissance générale, leurs effets sont connus de tous. Leur évocation sonne comme un châtiment, une menace, et évoque une peur ancestrale. Car le péché capital représente, dans notre culture occidentale, et ce depuis le Moyen Âge, une référence au mal absolu. Les sept péchés capitaux sont comme une frontière morale : la dépasser, c'est obtenir un ticket pour l'enfer et ses supplices. Dogme de l'Église, ces péchés ont, au fil des siècles, dépassé la conscience religieuse pour devenir un concept culturel.

Auteur : Anne-Cécile HUPRELLE

Magazine : Religions & Histoire n° 33 Page : 60-66

Date : 30/06/2010

Reportage

Cycle des Pères