Religions & Histoire n° 30
Des vivants chez les morts. Voyages dans l'au-delà

N° 30 - Janvier/février 2010

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

ISSN : 1772-7200

Ce mois-ci dans votre revue d'histoire des religions et des mythes : Des vivants chez les morts. Voyages dans l'au-delà. L'au-delà a toujours fasciné les hommes, et pour cause : quel meilleur terrain de jeu pour l'imagination que cet univers inconnu où tout le monde ira mais dont nul ne sait rien ? La religion a longtemps imposé ses vues dans chaque culture, jouant sur la peur naturelle que suscite la mort, mais les artistes ont également su donner libre cours à leur vision de l'autre monde. Du monde grec au monde celtique dont s'inspira si fortement le Moyen Âge, de Virgile à Dante, voici un petit aperçu des pérégrinations occidentales des vivants chez les morts. Le sujet des religions traité dans une revue histoire.

Actualités

Dossier

Passages aux enfers dans l’Antiquité grecque
Quelques descentes aux enfers célèbres

Quand les vivants voyagent chez les morts. La conception celtique de l’autre monde

Halloween, la Toussaint, Samain, autant de fêtes dédiées aux morts, avec toujours une même finalité du rite : conjurer la mort, l'apprivoiser, faire de celle-ci une alliée pour retrouver dans l'au-delà ceux que l'on a aimés. Ces rituels plongent leurs racines aux sources celtiques, comme autant de survivances de cette tradition ancrée en Gaule, en Grande-Bretagne, bref dans les pays dits celtes (Irlande, Pays de Galles, Bretagne, Galice). La mentalité celtique transfigurait la mort en l'envisageant comme l'aurore d'une autre vie dans un ailleurs merveilleux où se côtoient abondance, beauté, perfection et éternelle jeunesse. Pour ces peuples, la mort sonne comme une promesse d'espoir, celui des retrouvailles par-delà le temps et l'espace. Dans leur vie quotidienne, qu'il s'agisse de l'enseignement, de la guerre ou de la religion, les Celtes ont su magnifier la mort et l'incarner sous différentes formes, à travers des personnages variés mis en scène dans des contes et légendes. Ces derniers font la part belle aux navigations merveilleuses (les immrama) décrites dans des textes mythologiques racontant les voyages de héros mortels dans l'autre monde celtique, nommé le Sidh.

Auteur : Chloé Chamouton

Magazine : Religions & Histoire n° 30 Page : 32-39

Date : 07/01/2010

La catabase d’Énée
Révélation et voyage d’Esdras dans l’au-delà
Le Purgatoire de saint Patrice
La Divine Comédie

Fiches

Mélanges

Reportage

Cycle des Pères