Religions & Histoire n° 2
Les premiers sanctuaires de l'Humanité

N° 2 - mai/juin 2005

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 €

ISSN : 1772-7200

Il existe toujours dans les rapports de l'homme à la nature et des hommes entre eux quelque chose qui relève de la transcendance. C'est le domaine de la religion au sens large, englobant les croyances, les mythes, les spiritualités et les religions dans l'acception exacte du mot qui implique l'intervention divine et une pratique codifiée par des textes. La religion au sens large est l'objet de cette nouvelle revue. Il s'agit non pas de la religion vécue ni de l'insertion de la religion dans le monde contemporain, mais de la religion objet d'observation et de connaissance. Pour chaque domaine religieux nous avons fait appel à un ou plusieurs historiens dont les travaux sont notoires. Ces historiens composent le comité scientifique de la revue. La collaboration qu'ils nous ont apportée dès le début nous a permis de découvrir l'extrême richesse des connaissances actuelles, généralement méconnue parce que peu divulguée. Religions & Histoire, se tenant à l'écart des interprétations ou transpositions qui dénaturent toujours les faits historiques, demandera à des historiens d'exposer les connaissances acquises. Seul le scrupule de l'historien préserve pour le lecteur la liberté d'esprit qui lui permet de s'informer véritablement.

Sommaire

Actualités
DOSSIER : LES PREMIERS SANCTUAIRES DE L'HUMANITÉ
> Cadre historique
> Ce que peuvent nous apprendre les premiers sanctuaires de l'humanité
> Spiritualité et religion au Paléolithique : les signes d’une émergence progressive

> De l’art sacré dans un cadre profane : le symbolisme religieux de l’art rupestre san au Sud de l’Afrique

Sur un vaste territoire au sud du continent africain comprenant à la fois l'Afrique du Sud et les pays qui l'environnent, une importante tradition rupestre s'est perpétuée des dizaines de milliers d'années, en des lieux qui ne répondent pas aux critères habituels de définition des sanctuaires. Si les exemples les plus anciens d'art pariétal dans cette région datent de 27500 avant notre ère (abri Apollo 11), cette tradition était toujours vivace au tournant du XIXe et du XXe siècle. En plus de leur valeur artistique, les images gravées ou peintes du sud de l'Afrique expriment une cosmologie riche et variée, que l'on peut appréhender grâce aux importantes recherches conduites ces trente dernières années.

Auteur : Jolly Pieter

Magazine : Religions & Histoire n° 2 Page : 26-33

> Mystérieuses images du Sahara
> La Préhistoire du "Temps du rêve" : sur les traces de l'ancienne religion des Aborigènes australiens
> La grotte, une architecture naturelle propice à l’expression d’une pensée symbolique
> Le rituel de la mort au Paléolithique supérieur : la sépulture de Villabruna en Italie
> “Une découverte aussi merveilleuse que celle de la tombe de Toutankhamon” : Dolni Vestonice et les sanctuaires mobiles de Moravie
> Les sites d’art rupestre et nécropoles en Asie Centrale : des sanctuaires de plein air ?
> Mal’ta et Bouriet : les plus vieux sanctuaires de Sibérie centrale ?
La femme, muse de la Préhistoire ?
> Religion et préhistoire : les problèmes de terminologie
MÉLANGES : L'ARBRE DANS L'ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE, UN SYMBOLISME PUISSANT
MÉLANGES : UNE HISTOIRE DU DÉLUGE AVANT LA BIBLE : LE MYTHE D'UTA-NAPISHTI ET AUTRES RÉCITS MÉSOPOTAMIENS DU DÉLUGE
MÉLANGES : LE STUPA, MONUMENT BOUDDHIQUE PAR EXCELLENCE