Religions & Histoire n° 13
Religions de l'Orient ancien

N° 13 - mars/avril 2007

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,00 € 4,50€

ISSN : 1772-7200

Il existe toujours dans les rapports de l'homme à la nature et des hommes entre eux quelque chose qui relève de la transcendance. C'est le domaine de la religion au sens large, englobant les croyances, les mythes, les spiritualités et les religions dans l'acception exacte du mot qui implique l'intervention divine et une pratique codifiée par des textes. La religion au sens large est l'objet de cette nouvelle revue. Il s'agit non pas de la religion vécue ni de l'insertion de la religion dans le monde contemporain, mais de la religion objet d'observation et de connaissance. Pour chaque domaine religieux nous avons fait appel à un ou plusieurs historiens dont les travaux sont notoires. Ces historiens composent le comité scientifique de la revue. La collaboration qu'ils nous ont apportée dès le début nous a permis de découvrir l'extrême richesse des connaissances actuelles, généralement méconnue parce que peu divulguée. Religions & Histoire, se tenant à l'écart des interprétations ou transpositions qui dénaturent toujours les faits historiques, demandera à des historiens d'exposer les connaissances acquises. Seul le scrupule de l'historien préserve pour le lecteur la liberté d'esprit qui lui permet de s'informer véritablement.

Sommaire

Actualités
REPORTAGE : LE MONASTÈRE ROYAL DE BROU (BOURG-EN-BRESSE), CHEF-D’ŒUVRE D’UNE PRINCESSE AMOUREUSE
DOSSIER : LORSQUE LES DIEUX FAISAIENT LES ROIS : PIÉTÉ ROYALE ET ORDRE DU MONDE DANS L’ORIENT ANCIEN
> Cadre historique et carte
> Des rois mortels et des dieux immortels : Rois et dieux de l’ancien Orient aux IVe et IIIe millénaires avant notre ère
> Temples et palais (IVe-Ier millénaire) :les relations entre pouvoirs religieux et temporel au cœur de la cité
> Inanna - Ishtar, ou le pouvoir conféré par l’amour
> Le roi d’Ugarit, favori du dieu Baal
> Le cercle des monarques disparus : la vénération des ancêtres en Syrie à la fin du IIe millénaire av. notre ère
>Le roi Hammurabi de Babylone et le dieu-Soleil, Shamash : pouvoir royal et monde divin en Mésopotamie au IIe millénaire
> Des dieux qui font et défont les rois : Les rois du Levant et leurs dieux au Ier millénaire av. n.è.
> De la monarchie de droit divin à l’émancipation : rois et dieux chez les Assyriens et les Babyloniens au Ier millénaire av. notre ère
> Du roi “oint de Dieu” au messie : royauté et religion dans les traditions bibliques
> Le Grand roi, protégé du dieu Ahura-Mazda : État central, pouvoirs locaux et religions dans l’Empire achéménide

MELANGES : QUAND LES DIEUX DESCENDENT DES BOUDDHAS : L’OSMOSE ENTRE SHINTÔ ET BOUDDHISME AU JAPON

Cela fait bien longtemps que l'on relève immanquablement, lorsqu'il faut décrire la situation religieuse du Japon, ce troublant paradoxe des statistiques : si l'on additionne le nombre des fidèles bouddhistes à ceux qui se réclament du shintô, on obtient un chiffre nettement supérieur à celui des cent vingt millions de personnes environ qui constituent la population japonaise, l'excédent pouvant aller selon les années du tiers au double. On en tire des conclusions variées, qui vont de l'éloge de la tolérance religieuse des Japonais à l'indifférence spirituelle de l'époque moderne marquée par l'occidentalisation à outrance, alors que le seul enseignement concret que l'on devrait souligner est que les questions des enquêteurs sont mal posées.

Auteur : ROBERT Jean-Noël

Magazine : Religions & Histoire n° 13 Page : 74-81

INITIATION : QUI ÉTAIT JÉSUS ?

Fiches